Accueil du site > Des Portraits, un peu d’Histoires > Famille Argueyrolles de la Xaintrie > 1560-1624 Pierre Argueyrolles (...) > 1641-1652 Guilhem Argueyrolles > 1645 - ...1681 Jean Argueyrolles > 1669-1717 Antoine Argueyrolles > 1705-1785 Jean Argueyrolles > 1705 - 1785 Jean Argueyrolles

1705 - 1785 Jean Argueyrolles

né au village du Puech le 31 octobre 1705 sur la commune de Bassignac-le-Haut

par ea (20/06/2010)

- Fils d’Antoine Argueyrolles et d’Antoinette Imbert du village du Peuch alors paroisse de Bassignac-le-Haut.

  • Il est né le 31 octobre 1705 et fût baptisé le lendemain, 1 novembre, ayant pour parrain et marraine Jean Argueyrolles qui signa sur le registre et Anne Pau.
  • Il était l’ainé de six enfants :
    • deux sœurs, Antoinette née le 13 Octobre 1707, et Marie née le 16 septembre 1709 ;
    • trois frères, Jean né le 9 Juillet 1711 et enterré dès le 10 mai 1714, Jean né le 29 Juin 1713 et enfin Jean né le 11 février 1716 dont il fut, à onze ans, le parrain.
      • A cette époque, les relations étaient encore fortes avec les Argueyrolles de La Vergne de la paroisse de Saint-Privat, qui donnèrent de nombreux parrains et marraines : ses oncles Jean et Pierre, sa tante Toinette Plaze, ses tantes et grandes tantes Catherine et Jeanne.
  • Le 21 Mai 1717 il perdit son père, Antoine, décédé « muni des sacrements » : Jean n’avait pas encore 12 ans.
  • IL épousa Anne Bourbouze dont il aura dix enfants :
    • Joseph né le 20 Juin 1735, puis une fille née et enterrée la même année en 1737, Jean né le 19 mai 1739, puis Toinette, née le 26 avril 1751, efin Jean né le 9 mai 1754 le futur prêtre et cinq autre nés à La Plaze : Toinette,Anne,Jeanne,Gabriel, et Toinette …
    • Il joua un rôle actif dans sa paroisse de Bassignac.
      • le 4 février 1761, à 56 ans, il figurait parmi les "sindics" de la paroisse qui passèrent marché avec l’entrepreneur Jean Bonneterre pour la construction du Clocher de l’église au prix de 480 "livres". Parmi les signataires on notait, outre Jean Argueyrolles, Antoinne Mas, Combe et Lafon, François Pau et Jean Graffeuil, Cisternes "bourgeois", Jacques Bonneterre…
      • L’année suivante, le 14 Juin 1762, Jean Argueyrolles était à nouveau parmi les Eglise Bassignac-Le-Haut (19)
        signataires d’une déclaration donnée à Hughes Bourgeade, un des "sindico fabriciens" de l’église paroissiale de Bassignac-le-haut, à propos de la vente de certains tombeaux au cimetière.
    • Le 26 Février 1772, il fut heureux du mariage de son fils Joseph, veuf, avec la jeune Françoise Pau, issue d’une des familles les plus honorables du Peuch. Ce mariage lui permit d’être enfin grand-père d’un Jean ’ainé" en 1773, puis d’un Jean "Cadet" dont il fut aussi le parrain en 1776, à 71 ans. Malheureusement, la mort de Françoise Pau, le 11 Février 1780 à la suite d’un accouchement malheureux, apporta la désolation dans la famille où Jean, "aïeul" de 75 ans, joua désormais les bons grands pères avec ses deux jeunes petits-fils de 7 ans et même pas 4 ans… privés de leur mère.
    • Jean fut toujours très proche de son fils Joseph avec lequel il batailla dans divers procès avec des fortunes diverses, notamment en Janvier et Février 1778 :
      • malheureux avec le juge Bos, de Sérvières, qui donna raisons à la "demanderesse " Jeanne Combe ;
      • plus heureux, grâce à leur "procureur" De Meilhac, dans leur défense des intérêts de Françoise Pau, leur "bru et femme" ; contre les prétentions de François et Etienne Pau.
      • Le 31 Septembre 1776, Jean avait vu aussi partir son frère et filleul Jean-Pierre décédé au Peuch à l’âge de 60 ans, mais il eut tout de même la joie d’assister à l’engagement résolu de son dernier fils, Jean né en 1754, dans la voie de la prêtrise :"étudiant en théologie" en 1782 ; et bientôt " Clerc minoré"
  • Veuf depuis longtemps, Jean Argueyrolles s’éteignit au Peuch le 20 Mai 1785 à presque 80 ans. Il fut "enseveli" le lendemain au cimetière de Bassignac-le-haut. Au Peuch il laissait son fils Joseph, sa fille Toinette et ses deux petits fils Jean-ainé et Jean-cadet.

1735-1789 Joseph Argueyrolles

1754-1828 - Jean Argueyrolles - Curé d’Albussac

Répondre à cet article